Brazil 2016

Petit périple au pays de la Samba

Pirenopolis

Publié le 14/04/2016, par audreyetphilippe, Brésil

  Pirenopolis

 

Arrivée lundi 12h dans cette petite ville coloniale magnifique. Les rues sont en pierre, les maisons toutes colorées.

Nous rencontrons Sergio, directeur de l’office de tourisme. Un bonhomme super grand, adorable, qui parle un anglais hallucinant car il a vécu à New York des années. Il nous reçoit dans son bureau, échange de carte, et il me remet un sac de brochure et des petits goodies de Pirénoplois. Dans son bureau il y a de nombreux trophées. L’office de tourisme de Pirénopolis est le meilleur toutes catégories du Brésil.

Photos de groupe (comme à chaque RV).

Nous partons ensuite déjeuner dans un restaurant typique de la ville avec Luciano et Ediane, la collaboratrice de Sergio.

Après le déjeuner, nous partons en direction de notre hôtel où nous passerons 2 nuits.

La devanture est sympa, la réception super kitch, mais lorsque l’on tourne la tête on découvre un bijou. C’est un boutique hôtel de quelques chambres avec une petite piscine et un petit jardin agencé avec gout. (Principe d’un boutique hôtel). En allant vers notre chambre on découvre le bar de l’hôtel sponsorisé par « veuve cliquot ». J’explique donc à Luciano que c’est mon champagne préféré. Petit cours de prononciation avec Luciano car les Brésiliens ne prononcent pas le son R. Bref, 20 m plus loin la réception nous ouvre la porte de notre chambre. En me repérant rapidement je me dis que la chambre donne sur la piscine mais non, nous avons la suite master Don Pedro. La plus belle chambre de l’hôtel.

Une magnifique chambre immense, avec poutres apparentes, un lit immense, un vieux four cheminé en terre cuite, en face du lit un jacuzzi immense, bref le top.

Philippe et moi restons malgré tout sans voix ½ seconde tellement c’est joli.

La fatigue commence à se sentir, le rythme du voyage est intense et les distance entre chaque étape sont au minimum 150km, pas d’autoroute. On resterait bien ici à profiter de la piscine… Mais non, nous avons rv 20 min plus tard avec Luciano et Ediane pour visiter le musée du cycle de la ville. Musée super sympa avec des vieux vélos, des vieux scooters, des vielles motos. C’est super sympa, il y a des marques du monde entier et 1 chappy !

Philippe et Luciano regardent les marques françaises et brésiliennes, France 98 est bien dans l’esprit des ces 2 lascars. Ils s’entendent super bien tous les 2.

C’est la journée la plus chaude depuis que l’on est au Brésil, je crois que nous ne sommes pas loin des 40°.

Dans la région de Goias, ils produisent des esquimaux (picolé en brésilien) avec les fruits de la région. Super rafraichissant.

La suite de l’après midi est plus professionnelle, je ne suis pas là que pour me promener !

Nous visions 2 Ressort, tour de l’hôtel, visite des différentes catégories de chambres, le Spa…

Je suis donc en mode prise de note et photo, Philou joue les assistants, il adore ! (rires)

Le premier hôtel est sympa mais c’est plus un club pour les familles, le second c’est une autre catégorie, un très beau Resort, moderne et cosy. Des petits bungalows. Philippe constate à nouveau que je fais un métier difficile ! Pour cette fois je suis d’accord avec lui car il n’y a que 2 visites (en voyage d’étude je visite pas loin de 10 hôtels / jours sans pouvoir profiter des installations). Bref, il fait de plus en plus chaud, nous vidons la bonbonne d’eau fraiche de l’hôtel à nous 4 en 10 min. Normalement, nous devions visiter le centre historique mais il fait vraiment trop chaud et l’on décide de rentrer à l’hôtel. Il est 16h45, nous avons 3 heures de libres. On se ne pose pas la question, direction piscine, puis sieste puis ordinateur pour checker les mails. La connexion wifi n’est pas top au Brésil sauf dans les grosses villes.

19h30 nous partons à pied dans le centre, nous sommes attendus dans le meilleur resto de la ville. Le resto se trouve dans une rue qui monte les restaurants sont les uns à côtes des autres. De longues tables qui se suivent dans toute la rue, éclairées de petites bougies l’ambiance qui y règne est super sympa. Nous retrouvons Ediane pour le dîner, c’est vraiment tout tranquille. Nous rencontrons la propriétaire du lieu, et ce soir il y a un concert de musique brésilienne, de la vraie du Brésil !

La soirée s’annonce que trop bien, les musiciens arrivent, des artistes en tous genres car le concert est une scène ouverte, il y a la tête d’affiche, qui joue de la guitare, de la clarinette et qui chante, puis plusieurs guitaristes se succèdent. Le resto se rempli, les petits verres de cachaça se remplissent aussi vite qu’ils se vident. Ce soir c’est ‘anniversaire de Georgio, la tête d’affiche et l’un de ses amis, artiste peintre, demande à Georgio de changer de t shirt, et pendant que les autres membres du groupe joue une petite bossa qui va bien, Aimo peint le portrait de Georgio à la peinture blanche sur t-shit noir. Puis le concert reprend, les gens nous parlent, lorsqu’ils comprennent que nous sommes français, les expressions fusent. « Paris, la tour Eiffel, bonjour mon ami comment ça va, Dior Chanel… ».  La soirée se poursuit gentiment, nous rentrons dans notre palais car demain rv 8h pour le petit déj mais en bas de la rue il y a un bar rempli d’une centaine de cachaça différentes, le patron est un ami d’Ediane. L’endroit est typique, tout en bois, le patron nous fait gouter des liqueurs de cachaça, ou liquide pour déboucher les canalisations. Nous n'avons pas lis beaucoup de temps pour nous endormir...

 

Commentaires

Ajouter un commentaire

Où suis-je ?


Mes albums photos

Liens à voir

Archives

Mes amis

Derniers articles

Recevoir les actus du blog